Communiqué de presse

Communique de presse : Journée Mondiale de la Contraception, 2022

27 septembre 2022

 

Photo : © UNFPA Maroc

Dakar, Sénégal – Rabat, Maroc – 27 Septembre 2022. A l’occasion de la journée mondiale de la contraception, le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale au Sénégal et le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale au Maroc ont organisé conjointement avec les bureaux pays de UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population, la célébration de la journée mondiale afin de soutenir les efforts consentis en matière de promotion des méthodes contraceptives pour supporter les droits des femmes, en matière de la santé sexuelle et reproductive.

 

Le but de cette collaboration est de marquer le long partenariat existant déjà entre les deux gouvernements de la République du Sénégal et le Royaume du Maroc et de soutenir la coopération Sud-sud.

 

Tenue avec l’appui de Affaires Mondiales Canada, cette rencontre a présenté l’occasion de partager les expériences des deux pays ainsi que les données probantes et l’analyse de stratégies innovantes visant à atteindre le résultat transformateur relatif à l’élimination des besoins non satisfaits en planification familiale.

 

À travers cette intervention, UNFPA vise à contribuer concrètement aux efforts consentis d’une part par le Maroc et d’autre part par le Sénégal pour atteindre le résultat transformateur relatif à l’élimination des besoins non satisfait en planification familiale qui s’élèvent à 11,3 % au Maroc (ENPSF 2018) et à 21,7% au Sénégal (EDSc 2019) et l’analyse des principaux facteurs influençant l’évolution de la prévalence contraceptive qui est de l’ordre de 70,8 % au Maroc (ENPSF 2018) et de 25,5 % au Sénégal (EDSc 2019).

 

Selon des données récentes des hautes instances sanitaires, 200 millions de femmes dans le monde ont des besoins non satisfaits en contraceptifs, ce qui entraîne des complications liées à la grossesse ou à l’accouchement et des avortements dangereux.

 

En effet, le nombre d’avortements non sécurisés pratiqués chaque année est estimé à plus de 1,8 million. En cause, le manque de moyens, de choix ou de disponibilité des produits, mais aussi le défaut d’information. L’information sur la santé sexuelle et reproductive est donc un enjeu de santé publique majeur, particulièrement chez les femmes et les jeunes.

 

Depuis l’année 2007, le 26 septembre a été proclamé « Journée Mondiale de la Contraception » pour mettre la lumière sur les droits humains pour faire un choix volontaire et éclairé sur le moment, le nombre et l’espacement des naissances et d’éviter par-là les effets dangereux des grossesses non désirées et des avortements à risque. Cette journée mondiale est aussi l’occasion de rappeler que le soutien permettant à la fois d’accroître la disponibilité des contraceptifs et de faire tomber les obstacles limitant l’accès des femmes aux services de santé reproductive, y compris la planification familiale pour ne laisser personne pour compte.

 

 

Contacts de Presse

UNFPA Program Officer

Aicha Benhsine

FNUAP
Chargée de programme - Communication

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative

FNUAP
Fonds des Nations Unies pour la population

Objectifs poursuivis à travers cette initiative