Le rapport des Nations Unies sur la jeunesse 2020

L’ONU Prône L’entrepreneuriat Social Pour Lutter Contre La Covid-19

La COVID-19 n’impacte pas seulement la santé du monde, elle chamboule les vies professionnelles des millions de personnes  et aggrave leurs perspectives d’emploi. Les estimations d’avant la pandémie, avançaient que 600 millions d’emplois devaient être créés au cours des 15 prochaines années pour répondre aux besoins des jeunes en matière d’emploi. L’avènement de la COVID-19 brouille les cartes en  rendant  le marché du travail plus difficile pour les jeunes. Le chômage parmi les 1,2 milliard de jeunes dans le monde est par ailleurs  beaucoup plus élevé que celui des adultes. L’Organisation Internationale du Travail (OIT) indique qu’au premier trimestre de 2020, 155 millions d’emplois à temps plein, ont été perdus par rapport au quatrième trimestre 2019.

Le travail c’est la santé…

De nombreux travaux de recherches scientifiques et socio-économiques révèlent qu’être en emploi serait bénéfique sur la santé. Cette relation vertueuse entre emploi et état de santé se traduit à travers, entre autre,  l’accès aux soins, l’état psychique, les conditions de vie, le bien-être et l’estime de soi..etc. De fait, le chômage et la perte d’emploi pourraient avoir un effet délétère sur la santé notamment chez les jeunes.

L’entrepreneuriat social en ces temps de crise

Pour l’Organisation des Nations Unies (ONU),  en ces temps de crise, l’entrepreneuriat social peut contribuer à la création d’emplois durables et inclusifs et à améliorer la situation économique des groupes vulnérables. Dans son rapport sur la jeunesse 2020, publié le jeudi 2 juillet sous l’intitulé « L’entrepreneuriat social des jeunes et l’Agenda 2030 », il y est expliqué que l’entrepreneuriat social peut offrir aux jeunes une voie viable pour gagner leur vie et aider à répondre aux besoins de leurs communautés tout en faisant progresser les objectifs de développement durable. L’élimination des barrières qui empêchent beaucoup de jeunes à devenir des entrepreneurs sociaux prospères contribuera à faire avancer les objectifs de développement durable et à lutter contre les impacts socio-économiques de la COVID-19, souligne ledit rapport .

A travers ce rapport, l’ONU appelle les gouvernements et autres décideurs à lever les obstacles à l’entrepreneuriat social des jeunes, notamment l’accès aux fonds pour Start-up qui limitent actuellement leur capacité à s’engager dans des activités rentables.

 

Le rapport ainsi que son résumé peuvent être consultés/téléchargés (version anglaise) sur https://www.un.org/development/desa/youth/world-youth-report/wyr2020.html

 

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
ONU
Nations Unies