Lancement du programme national de l’éducation inclusive

Lieu: Palais des Congrès du Bouregreg, Salé

 

Monsieur le Chef du gouvernement,

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale de la Formation Professionnelle de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Madame et Messieurs les Ministres ;

Mesdames et Messieurs les secrétaires d’états ;

Chers enfants,

Mesdames et Messieurs,

L’inclusion des personnes handicapées n’est pas uniquement un droit humain fondamental ; elle est « au centre de la promesse » de l’agenda 2030 pour le développement durable pour que personne ne soit laissé pour compte. C’était cela le message clé du Secrétaire Général des Nations Unies M. Antonio Guterres il y a quelques jours, le 11 juin, à la 12ème Conférence des parties à la Convention relative aux droits des personnes handicapées. A cette occasion, le Secrétaire Général a annoncé une nouvelle stratégie des Nations Unies en faveur des personnes handicapées. Son ambition est d’élever les normes de fonctionnement de l’ONU pour en faire un employeur de choix pour les personnes handicapées. Le lancement du Programme National de l’Education Inclusive au Maroc intervient donc à un moment ou tout le système des Nations Unies est appelé à passer à la vitesse supérieure en matière d’inclusion et d’autonomisation des personnes porteuses de handicap.

Mesdames et Messieurs,

Le monde célèbre cette année le 30ème anniversaire de la Convention internationale des droits des enfants. Un long chemin a été parcouru depuis 1989 pour garantir au plus grand nombre d’enfants leurs droits et les opportunités nécessaires à leur épanouissement. Certes des avancées réelles ont eu lieu mais beaucoup reste encore à faire. Environ la moitié de tous les enfants handicapés du  monde ne vont pas à encore l'école. Pire encore environ la moitié de ceux parmi eux qui vont à l'école ne reçoivent pas une éducation de qualité. Les causes :  des préjugés, des stigmatisations, des gaps dans les lois et les politiques ; mais aussi un sérieux manque d'enseignants spécialisés, d'installations ou d'outils d'apprentissage adéquats. Le Maroc ne déroge pas à cette réalité avec moins de 60% des enfants handicapés qui vont à l’école, selon la statistique la plus récente de l’enquête nationale sur le handicap de 2014.

Monsieur le Chef du Gouvernement, monsieur le Ministre, mesdames et messieurs,

La réalisation des Objectifs de développement durable à l’horizon 2030, particulièrement l’objectif 4 implique la levée de toute entrave à ce que ces enfants accèdent pleinement à une éducation de qualité inclusive et équitable. Le Maroc a considérablement avancé dans l'amélioration des conditions des personnes en situation de handicap. Des réalisations majeures ont pu voir le jour au niveau des cadres normatifs, des politiques publiques et de la gouvernance. Mais malgré les efforts considérables, nombreux défis persistent notamment en matière d'acceptation sociale, d'accès aux services, et à la participation sociale. Si nous sommes là aujourd’hui c’est parce que nous reconnaissons tous que, des efforts supplémentaires doivent être engagés par tous les acteurs nationaux et leurs partenaires pour garantir un accès équitable à l’éducation et assurer l’égalité de chance pour les enfants en situation de handicap dans les opportunités d’apprentissage, d’éducation, de formation et d’inclusion économique et sociale.  

Nous sommes confiants qu’avec le lancement, par le Maroc, aujourd’hui du Programme National de l’Education Inclusive, marquera un tournant dans l’histoire du secteur de l’éducation. L’ambition de ce programme est d’opérer une transformation et d’impacter positivement, non seulement les enfants en situation de handicap, leurs familles, mamans et papas, sœurs et frères, mais toute la société marocaine. Le système des Nations Unies pour le développement au Maroc avec l’UNICEF en tête, se réjouit aujourd’hui d’avoir contribué à soutenir le développement du modèle d’éducation inclusive prôné par le Ministère de l’éducation comme la voie la plus efficace. L’UNICEF est honorée d’avoir pu, au long des 5 dernières années :

  1. Contribuer au développement du modèle inclusif avec le Département de l’Education Nationale sous le lead du directeur des curricula (que je salue aujourd’hui ainsi que tous les responsables du Ministère ayant accompagné ce processus).
  2. Soutenir la mise en pratique du modèle au niveau des Académies Régionales de l’Education et de la Formation partenaires
  3. Faire valoir et appuyer les efforts considérables de la société civile en termes de soutien de la scolarisation des enfants en situation d’handicap.

En parallèle aux efforts de nos collègues de l’UNICEF, le système de développement des Nations Unies au Maroc continue la mise en œuvre d’un projet conjoint qui vise à changer les regards en matière de perception du handicap et l’approche en matière de handicap au Maroc. Ce projet conjoint met à l’œuvre les efforts conjoints de 4 agences : UNESCO, PNUD, UNFPA, OMS. Il est orienté selon une approche d’équité et de droits Humains et en œuvre quatre leviers majeurs au service du changement :

  1. Le renforcement des capacités des institutions nationales, notamment le ministère du Développement social et les commissions régionales du CNDH dans l'élaboration de politiques d’inclusion des personnes en situation de handicap,
  1. Un changement de culture en s’attaquant aux stéréotypes de perception du handicap,
  1. L’amélioration de l'accès aux services transversaux de santé et reproductive, ainsi que des mesures de prévention et de réponse aux violences faite aux femmes, notamment les jeunes handicapées.
  1. Renforcer l’accès des personnes en situation de handicap à des services de santé inclusifs, et faire progresser indirectement le droit des jeunes handicapés à l'éducation.

Mesdames et Messieurs,

Cet honneur de pouvoir travailler côte à côte avec les différents acteurs institutionnels et ceux de la société civile, nous encourage à continuer notre engagement pour remporter des défis communs.

  • A tout jour historique, des obligations et défis de taille. Et j’en cite :
  • L’importance d’une gouvernance coordonnée avec les différents départements ministériels notamment la santé et les services sociaux, ainsi que la société civile,
  • La nécessité de prévoir des financements viables et durables pour assurer l’accessibilité à l’éducation mais également aux autres services et droits de base,
  • La mise en place d’un système de suivi et d’évaluation, accessible et participatif, pour être en mesure d’apprécier les progrès et d’améliorer le ciblage des interventions.

M. Le chef du Gouvernement,

M. Le Ministre de l’Education,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais vous renouveler aujourd’hui l’engagement du Système des Nations Unies au Maroc, à poursuivre son appui au développement de l’inclusion comme voie et mécanisme, accompagnant le système éducatif ; aussi le soutien Système des Nations Unies au Maroc au renforcement des capacités de tous les acteurs pour améliorer l’accès et la qualité de l’éducation pour tous les enfants du Maroc. Avec votre engagement et votre précieux appui nous sommes en train de faire de 2019 une année d’action pour la protection des droits des enfants au Maroc.

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
UNICEF
Fonds des Nations unies pour l'enfance