Célébration de la Journée internationale pour les droits des femmes 2016

La célébration a été marquée par l'organisation, le 9 mars, d'une conférence-débat sur le thème "Le changement climatique et les préoccupations de genre".

Dans le cadre des activités de célébration de la Journée internationale pour les droits des femmes, le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération et les Nations Unies ont organisé, le 9 mars 2016 à Rabat, une conférence-débat autour du thème « Le changement climatique et les préoccupations de genre ».

Célébrée le 8 mars de chaque année, la Journée internationale pour les droits des femmes constitue un moment privilégié pour interpeller les gouvernements sur leurs engagements en faveur de la promotion et de la protection des droits des femmes, conformément aux conventions internationales. En 2016, la célébration s’inscrit dans le contexte de la mise en œuvre des objectifs de développement durable et de l’organisation de la 22ème Conférence des parties signataires de la Convention Climat (COP22) au Maroc.

Dans le contexte du changement climatique, l’égalité femmes-hommes constitue un enjeu transversal qui conditionne l’atteinte d’un développement humain durable. Représentant 70 % des pauvres dans le monde, les femmes sont les premières victimes des effets du changement climatique. Des études ont démontré que les femmes représentaient entre 70 et 90% des victimes à chaque fois. Leur résilience est également plus faible puisqu’elles ont moins d’accès que les hommes aux ressources, à la propriété et à l’éducation. Les femmes jouent néanmoins un rôle essentiel dans l’adaptation et la préservation de l’environnement. Leurs pratiques sont cruciales pour préserver les ressources et la biodiversité.

La conférence-débat a été inaugurée par Mme Mbraka Bouaida, Ministre déléguée auprès du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération ; Mme Bassima Hakkaoui, Ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social ; Mme Hakima Haité, Ministre déléguée auprès du ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement chargée de l’Environnement et Mme Leila Rhiwi, Représentante de l’ONU Femmes pour le Maghreb.

Les discussions se sont poursuivies, sous la modération de Mme Sabah Chraibi, avec Mr Nizar Baraka, Président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et Président du comité scientifique de la COP22; Mr Driss El Yazami, Président du Conseil national des droits de l’homme (CNDH) et chargé des relations avec la société civile de la COP22 et Mr Kamal Lahbib, Représentant de la Coalition marocaine pour la justice climatique.

Les différentes interventions ont permis de mettre en relief les initiatives d’adaptation au changement climatique sensible au genre mises en œuvre au Maroc et de souligner la nécessité de prendre en compte le genre dans l’ensemble des stratégies climatiques et environnementales pour un développement durable. 

Écrit par
Auteur/Auteure
Karima Chakiri
Chargée de communication
RCO
Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
ONU Femmes
Entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes