Une Commission de Haut Niveau pour le suivi du Sommet de Nairobi voit le jour : un marocain désigné comme seul membre de la jeunesse arabe

Une Commission de Haut Niveau a été créée pour le suivi du Sommet mondial de Nairobi organisé par UNFPA sur la population et le développement. Co-présidée par Michaëlle Jean, 27ème gouverneure générale et commandante en chef du Canada et Jakaya Mrisho Kikwete, ex Président de la République de Tanzanie, la réunion inaugurale de la commission a été tenue aujourd’hui en mode virtuel et a vu la participation d’un jeune marocain, seul membre représentant la jeunesse de la région arabe.

Rabat, le 17 septembre 2020 – 

Faisant partie de 28 personnalités de haut niveau, le jeune marocain Hatim Aznague a été nommé comme membre de cette commission indépendante pour une période initiale de trois ans. Cette commission est chargée de fournir des orientations et un soutien politique pour plaider en faveur d'un suivi significatif des 12 engagements mondiaux énoncés dans la Déclaration de Nairobi sur la CIPD25.

« Nous nous réjouissons que la jeunesse marocaine et arabe soit représentée dans cette commission indépendante de haut niveau et nous nous engageons de fournir tout l’appui nécessaire à sa mission pour assurer les droits et les choix pour tous. » a déclaré Monsieur Luis Mora, Représentant de UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population au Maroc.

Les membres de la commission de Haut Niveau sont attendus pour articuler et conduire une vision stratégique audacieuse et fournir une plate-forme de plaidoyer qui peut inspirer et mobiliser autour des engagements du Sommet de Nairobi qui mettent en évidence les « trois zéros » : zéro besoin non satisfait de planification familiale, zéro mortalité maternelle évitable et zéro violence sexuelle basée sur le genre, y compris les pratiques néfastes à l’égard des femmes et des filles.

25 ans après la tenue de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD), le Sommet de Nairobi a réuni plus de 8300 personnes, représentant les gouvernements, les organisations de la société civile, le secteur privé, les universités, les fondations, les groupes de jeunesse, les peuples autochtones, les personnes en situation de handicap et les leaders religieux. Le Sommet s’est clôturé avec des engagements ambitieux et actions concrètes et novatrices en vue d’accélérer la mise en œuvre du Programme d'action de la CIPD, sans laisser personne pour compte.

Ces engagements couvrent les questions clés de population et développement, comme indiqué dans le Programme d’action de la CIPD; le financement du programme de la CIPD; et le positionnement dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et la Décennie d'action des Nations Unies.

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
UNFPA
Fonds des Nations unies pour la population