Devenir chef dans un hôtel 5 étoiles.

“Forsa pour tous a rendu possible la modélisation de l’école deuxième chance, nouvelle génération”

Mustapha est aujourd’hui la fierté de toute sa famille, sa maman en premier. Cette dernière note l’énorme changement que son fils a connu depuis qu’il a rejoint l’école de la deuxième chance, nouvelle génération. Désormais, Mustapha a un projet de vie. Un rêve qu’il veut concrétiser.

Mustapha, un jeune garçon rayonnant de 20 ans, est un membre de la famille de l’école deuxième chance, nouvelle génération.

Il nous raconte comment il voulait autrefois et par n’importe quel moyen intégrer le marché du travail sans être dans l’obligation d’étudier. C’est ainsi et sans la moindre hésitation, il avait quitté ses études en deuxième année collège. Mustapha ne réfléchissait point au chemin qu’il fallait prendre pour réaliser son objectif. Il s’est retrouvé en train de travailler dans un magasin dédié à la vente et réparation des téléphones portables. Il a exhaussé son voeu mais la satisfaction n’était guère au rendez-vous. Il sentait un certain vide et tomba dans le fameux piège de la routine.

Survivre au lieu de vivre ! Sa maman qui travaille dans le domaine de la couture partagea la situation de son fils avec une amie à elle. Cette dernière la conseille de prendre Mustapha et partir frapper à la porte du centre deuxième chance, nouvelle génération.

Sans hésitation, la maman en parle à son fils et le convainc. Le lendemain de leur discussion, Mustapha s’est présenté au centre où sa présidente, Houria Aarad, l’accueille favorablement à condition “qu’il respecte la discipline et la propreté, deux éléments fondamentaux dans le règlement interne du centre”. “J’étais prêt à tout faire pour commencer une nouvelle vie “, confirme notre jeune élève.

Mustapha tombe sous le charme de la cuisine. Grâce au centre, notre jeune garçon découvre sa nouvelle passion et fait en sorte de maîtriser toute la phase théorique. La cuisine demeure un lieu qui reflète la créativité, la fierté et surtout la patience qui ne respirait point dans le comportement de Mustapha. Il commence par des cours de français, des maths, de lecture pour une mise à niveau, puis atterrit sur le potager de la cuisine pour la pratique qui fait de lui aujourd’hui un stagiaire rémunéré dans un snack connu à Oujda “.

Cette approche que le Ministère de l’Éducation Nationale de la Formation Professionnelle et la Recherche Scientifique et l’UNICEF ont développé dans le cadre du projet Forsa pour tous appuyé par les Affaires Mondiales Canada, vise à renforcer : les acquis scolaires de base, les compétences de vie et l’apprentissage d’un métier afin de faciliter l’insertion socio-professionnelle des jeunes.

“Avant, je voulais juste travailler sans aucun but dans la vie. Gagner de l’argent était mon seul souci. Maintenant, j’ai changé d’avis. On peut très bien gagner notre vie en faisant ce que l’on aime tout en mettant en avant des étapes précises et définies. Bien réfléchir avant d’agir car un pas certain et déterminé laisse sa trace dans le sable tandis qu’un pas léger disparaît facilement à cause du vent ou d’une petite vague. Quoi qu’il arrive, quelques soient les difficultés rencontrées, je sais ce que je veux et avec l’aide de Dieu, j’atteindrais mon objectif. Dans 10 ans, vous me rencontrerez en tant que chef cuisinier dans un hôtel 5 étoiles “, affirme Mustapha.

 

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
UNICEF
Fonds des Nations unies pour l'enfance